Termes & Conditions

Article 1 – Dispositions généralesL’ensemble des relations commerciales de la SAS AEI (MARKETING DISCOUT) sont réglées par les présentes conditions générales de vente. Toute commande emporte acceptation sans réserve desdites conditions générales à l’exclusion de tous autres documents. Aucune condition particulière ne peut, sauf acceptation formelle et écrite du vendeur, prévaloir contre les conditions générales de vente. Toute condition contraire posée par l’acheteur sera donc, à défaut d’acceptation expresse, inopposable au vendeur, quel que soit le moment où elle aura pu être portée à sa connaissance. Le fait que le vendeur ne se prévale pas à un moment donné de l’une quelconque des présentes conditions générales de vente ne peut être interprété comme valant renonciation à se prévaloir ultérieurement de l’une quelconque desdites conditions. Pour les ventes internationales, l’application de la Convention de Vienne est expressément exclue en totalité d’un commun accord par les parties, les obligations du vendeur se limitent à livrer les marchandises avec la facture au transitaire désigné et rémunéré par l’acheteur comme son prestataire, transitaire situé en France métropolitaine, toutes les formalités douanières, administratives, déclaratives, dédouanement ou autres nécessités d’export étant à la charge de l’acheteur et de son transitaire.
Article 2 – Prise de commandeLa transmission d’un ordre de commande verbal, par téléphone ou par télécopie ne sera pris en considération et définitif que dans la mesure où il sera confirmé par écrit et accepté par le vendeur. Les commandes reçues ne sont valables qu’après acceptation expresse de notre part. L’acceptation pourra résulter de l’expédition des produits. Toute commande doit porter sur un montant minimum pour bénéficier du franco de port et d’emballage. Les annulations, suspensions ou modifications de commande ne sont jamais reconnues. Pour chaque marchandise, les quantités minimums de conditionnement indiquées doivent être impérativement respectées.
Article 3 – LivraisonLe vendeur se réserve le droit d’apporter à tout moment toute modification qu’il juge utile à ses marchandises. Sans obligation de modifier les marchandises précédemment livrées ou en cours de commande, le vendeur se réserve également le droit de modifier sans avis préalable les marchandises définies dans ses prospectus ou catalogues. La livraison est effectuée soit par la remise directe des marchandises à l’acquéreur, soit par simple avis de mise à disposition. Les livraisons ne sont opérées qu’en fonction des disponibilités et dans l’ordre d’arrivée des commandes. Le vendeur est autorisé à procéder à des livraisons de façon globale ou partielle. L’acheteur accepte expressément qu’une marchandise épuisée soit remplacée par une marchandise similaire. Le délai d’expédition simplement indicatif des marchandises est fixé, sauf cas de force majeure, à quinze jours ouvrables à compter de l’encaissement du paiement de l’acheteur. Le délai de livraison simplement indicatif est fixé pour les livraisons nationales à dix jours, avec comme date limite de livraison, sauf cas de force majeure, de quinze jours à compter de l’expédition.  Les samedis, dimanche, jours fériés, jours chômés et fêtes locales, ainsi que les impossibilités ou refus de réception incombant au destinataire, sont neutralisés dans le décompte du délai. La survenance d’un cas de force majeure a pour effet de suspendre l’exécution des obligations contractuelles du vendeur. Est un cas de force  majeure tout événement indépendant de la volonté du vendeur et faisant obstacle à son fonctionnement normal au stade de la fabrication ou de l’expédition des marchandises. Constituent notamment des cas de force majeure les grèves totales ou partielles entravant la bonne marche du vendeur ou celle de l’un de ses fournisseurs, sous-traitants ou transporteurs ainsi que l’interruption des transports, de la fourniture d’énergie, de matières premières ou de pièces détachées. Les délais de livraison sont indiqués aussi exactement que possible mais sont fonction des possibilités d’approvisionnements et du transport du vendeur. Le dépassement du délai de livraison ne peut en aucun cas donner lieu à des dommages et intérêts. En toute hypothèse, la livraison dans les délais ne peut intervenir que si l’acheteur est à jour  de ses obligations envers le vendeur. Dans tous les cas, les marchandises voyagent aux risques et périls du destinataire auquel il appartient en cas d’avarie ou de manquant de faire toutes contestations nécessaires et de confirmer ses réserves par lettre recommandée avec avis de réception auprès du transporteur dans les 48 heures qui suivent la réception de la marchandise.
Article 4 – RéceptionSans préjudice des dispositions à prendre vis-à-vis du transporteur, les réclamations sur les vices apparents ou sur la non-conformité des marchandises livrées aux marchandises commandées doivent être formulées par lettre recommandée avec accusé de réception dans le premier jour ouvrable suivant l’arrivée des marchandises. Il appartiendra à l’acheteur de fournir toute justification quant à la réalité des vices ou anomalies constatés. Il devra laisser au vendeur toute facilité pour procéder à la constatation de ces vices et pour y porter remède. L’absence de contestation dans le délai imparti vaudra réception conforme des marchandises et purge des vices apparents, interdisant tout recours ultérieur.
Article 5 – RetourTout retour de marchandises doit faire l’objet d’un accord préalable et écrit du vendeur. Toute marchandise retournée sans cet accord serait tenue à la disposition de l’acheteur et ne donnerait pas lieu à l’établissement d’un avoir. Les frais et risques de retour sont toujours à la charge de l’acheteur. Toute reprise acceptée par le vendeur entraînera constitution d’un avoir au profit de l’acheteur, après vérification qualitative et quantitative des marchandises retournées. En cas de vice apparent ou de non-conformité des marchandises livrées, dûment constaté par le vendeur dans les conditions prévues à l’article 3, l’acheteur pourra obtenir le remplacement gratuit, ou le remboursement des marchandises, au choix du vendeur, à l’exclusion de toute indemnité ou de dommages et intérêts.
Article 6 – PrixLes marchandises sont fournies au prix tarif hors taxes, TVA en sus, en vigueur au moment de la passation de la commande. Toute commande dont le montant est inférieur à un seuil donne lieu à facturation d’une somme forfaitaire destinée à couvrir les frais de port et d’emballage.
Article 7 – FacturationA chaque livraison correspondra une facture qui sera adressée à l’acheteur. Toute réclamation sur les éléments de la facture doit être portée à la connaissance du vendeur dans un délai maximum de trois jours après son émission. Passé ce délai, aucune réclamation ne sera recevable.
Article 8 – Paiement et modalitésNos marchandises sont payables au comptant à la commande, par virement bancaire à la commande, les tarifs ayant été fixés en conséquence. Le virement doit être obligatoirement effectif sur nos livres bancaires pour la prise en compte de celle-ci. Pour tout paiement après la date d’échéance, une indemnité forfaitaire de quarante euros sera appliquée. De convention expresse, sauf report accordé par le vendeur, le défaut de paiement à l’échéance fixée entraînera une pénalité fixe et définitive de dix pour-cent de la somme impayée outre les frais nécessaires afin de parvenir au complet règlement sans préjudice de tous dommages et intérêts. Jusqu’à la date du règlement effectif, les sommes restant dues produisent des intérêts de retard à un taux égal à trois fois le taux de l’intérêt légal.
Article 9 – Dispositions particulièresLes marchandises déstockées se définissent comme provenant de déstockages, liquidations, fins de stock, invendus, surplus, faillites, déstockage de lots, déstockage d'invendus, déstockage de surplus, stocks morts, surstocks, produits déclassés, produits de seconde main, invendus, stocks issus de sinistres (incendies, dégâts des eaux, marchandises transportées), fins de série, seconds choix, annulation de commandes, changements de packaging, litiges transport, reprise de linéaire, cessation d'activité, liquidation judiciaire ou amiable d'entreprises. L’acheteur s’engage à ne jamais remettre en cause une prétendue proximité de la date limite de consommation et a parfaitement connaissance que la DLUO des produits alimentaires ou non alimentaires déstockés puisse éventuellement être inférieure à un mois voire dépassée de plusieurs mois. Il s’engage à procéder, si nécessaire, à la traduction en langue Française des étiquettes des denrées alimentaires type DLUO en étiquetant les produits afin de bien informer le consommateur Français et il en sera de même pour les produits non alimentaires. L’acheteur est informé que les marchandises proviennent notamment de centrales d’achats et de ce fait qu’il peut s’agir aussi bien de marques que de marques propres au distributeur (MDD). L’acheteur sait pertinemment que les vêtements puissent être hors saison selon la définition même du déstockage. L’acheteur est parfaitement informé que les produits alimentaires ne sont ni halal et ni casher puisqu’il s’agit de produits de grande consommation. L’acheteur a parfaitement connaissance des limites du commerce d’articles de déstockage et du fait qu’il  ne s’agit pas d’un engagement sur une liste exhaustive et définitive de produits : les documents joints au devis décrivant la composition des palettes afférents aux produits commandés mentionnent leur caractère illustratif et aléatoire, autrement dit, la description des palettes est variable suivant les arrivages et les compositions de chaque palette. Du fait des aléas du commerce de déstockage, l’acheteur justifiera les réclamations sur les vices apparents ou sur la non-conformité des marchandises livrées, en l’assortissant par un constat d’huissier de justice contradictoire et réalisé au plus tard le deuxième jour ouvrable suivant l’arrivée des marchandises. A première demande du vendeur, l’acheteur s’engage à fournir une attestation d’un expert-comptable de son choix justifiant ne pas avoir vendu et donc tiré profit des marchandises sur lesquelles portaient réclamations sur les vices apparents ou sur la non-conformité des marchandises livrées. L’acheteur est parfaitement informé que les marchandises peuvent provenir de toute l’Europe et s’engage de ce fait à ne pas remettre en cause par exemple le conditionnement, le bouchonnage, l’étiquetage rédigé en langue étrangère. L’acheteur déclare en sa qualité de professionnel avoir une bonne connaissance juridique de l’étiquetage des denrées alimentaires présentées à la vente au consommateur Français et notamment des mentions obligatoires. Il en sera de même, si nécessaire, pour l’étiquetage des chaussures ou de tous les produits non alimentaires. De manière générale, il appartient à l’acheteur de s’assurer de la conformité des produits à la réglementation en vigueur dans le pays auquel il les destine à la vente y compris à la réglementation sur le territoire Français et Européen. L’acheteur accepte sans réserve que le quantitatif d’une palette quelconque donné par un intervalle mathématique soit compensé par les quantités d’une autre palette quelconque de sa commande. Si nécessaire et pour la prise en compte du volume de certains articles et/ou de leur valorisation, il accepte une tolérance de moins vingt pour-cent sur la borne inférieure de l’intervalle quantitatif mathématique des palettes. En acceptant tacitement ou implicitement le simple fait de passer commande à un professionnel du déstockage, l'acheteur accepte expressément et sans réserve que les marchandises proviennent de déstockages avec des aléas certains sur le quantitatif des descriptifs et les palettes livrées, les quantitatifs pouvant être compensés lors de la prochaine commande avec un respect des quantitatifs sur mesure et même plus à titre de geste commercial. L’acheteur en sa qualité de professionnel, s’assure au préalable de la disponibilité des éventuels droits de propriété intellectuelle de tiers attachés aux produits acquis auprès du vendeur. Pour les boissons, l’unité de conditionnement se définit comme le contenant immédiat du produit. Les matériels livrés peuvent nécessiter un assemblage qui dans ce cas est à la charge de l’acheteur. L’acheteur s’engage à régulariser, le cas échéant, administrativement et financièrement les contributions sur les boissons sucrées, édulcorées ou contenant de la caféine. L'acheteur reconnaît avoir pris connaissance de cet article traitant des dispositions particulières du déstockage et qu'il accepte sans condition.
Article 10 – Transfert de risquesLe transfert des risques sur les marchandises a lieu dès l’expédition des entrepôts du vendeur. Il en résulte notamment que les marchandises voyagent aux risques et périls de l’acheteur, quel que soit le mode d’expédition.
Article 11 – Réserve de propriétéEn application de la loi 85-98 du 25 janvier 1985, il est stipulé et agréé sans réserve par l’acheteur que le vendeur se réserve la propriété des marchandises livrées jusqu’au complet paiement de celles-ci. A défaut de paiement à l’échéance, le vendeur se réserve la possibilité de reprendre, sans autres formalités, les marchandises livrées. Toutefois, la responsabilité de la conservation des marchandises est transférée à l’acheteur dès la livraison. Toutes les marchandises en stock sont présumées être celles impayées.
Article 12 – Tribunal compétentEn cas de contestation quant à l’interprétation et/ou l’exécution des présentes conditions générales de vente, et quant à ses suites et à défaut de solution amiable, le Tribunal de Commerce du siège social du vendeur sera seul compétent pour connaître du litige, nonobstant la pluralité éventuelle de défendeurs ou l’appel en garantie.